Feeds:
Posts
Comments

À la fin du mars, j’ai fêté mon vingtième anniversaire avec ma camarade de chambre et notre famille d’accueil. On a partagé un très bon dîner ensemble, et puis mes parents d’accueil m’ont donné un gâteau framboisier qu’ils avaient préparé (même avec des bougies!) ainsi que plusieurs livres en français très connus. C’était une bonne surprise, et je suis vraiment reconnaissant de leur gentillesse.

Ma mère est venue me voir la semaine avant, et on a passé une très bonne semaine ensemble. Elle a resté quatre jours à Paris, et puis elle est allée en Grand-Bretagne pour voir sa famille, qui habite toujours là-bas. Mon grand-père aura fêté son anniversaire quelques jours après le mien, et c’est la raison pour laquelle elle a dû partir. Je n’avais pas demandé aucun cadeau, mais à mon surprise, elle m’en avait acheté un nouveau appareil de photo, tout en sachant que le mien était en panne. J’étais vraiment contente, et on a pris beaucoup de photos des monuments et quartiers auxquels elle avait envie de visiter. Bien que j’y étais déjà allée avant, j’ai pris des photos à nouveau parce que le nouveau appareil était tellement mieux, et parce que toutes les choses me semblaient plus radiants dans la lumière du printemps. On a visité mon quartier, l’Opéra Garnier, le Sacré Cœur, la Seine, et le Marais.

On n’a pas parler en français ensemble, mais elle a dû parler en français avec ma famille d’accueil, surtout la mère d’accueil car elle parle très peu d’anglais. C’était une bonne occasion pour ma mère de répéter son français aussi. C’était le première fois que je lui avais écouté dans un contexte réel. J’étais impressionnée par son niveau de la langue, mais j’ai trouvé la situation un peu bizarre quand-même.

Récemment, je me suis rendu compte qu’il ne reste qu’il ne reste pas beaucoup de cours dans le semestre. Même si je serai très heureuse de voir mes amis et ma famille, c’est choquant de penser qu’en mi-mai, mon séjour à Paris sera fini !

At the end of March, I celebrated my twentieth birthday with my roommate and our host family. We shared a very good dinner together, and then they gave me a raspberry cake (even with candles !) that they had prepared, as well as several well-known French books. It was a lovely surprise, and I am very grateful for their kindness.

My mother came to see me the week before, we spent a very nice week together. She stayed in Paris for four days, then went to Great Britain to see her family, who has always lived there. My grandfather was going to celebrate his birthday a few days after mine, and that’s the reason for which she had to leave. I hadn’t asked for any present, but to my surprise, she had bought me a new camera, knowing that mine was in disrepair. I was very happy with it, and we took many photos of the monuments and quarters that she wanted to visit. Even though I had already visited them, I took new photos because my new camera was of better quality, and because everything seemed more radiant in the spring light. We visited my quarter in the 8th arrondissement, the Opéra Garnier, the Sacré Cœur, the Seine, and the Marais.

We didn’t speak in French together, but she had to speak it with my host family, especially the mother who doesn’t speak very much English. It was a good occasion for my mother to practice her French as well. It was the first time that I had heard her speak in a real context. I was impressed by her level in the language, but I found the situation a little bizarre nonetheless.

I realized recently that there isn’t much class time left in the semester. Even though I will be very glad to see my friends and family again, it’s shocking to think that in mid-May, my stay in Paris will be finished !

Comme j’avais déjà dit, je suis actuellement stagiaire dans un théâtre de banlieue qui s’appelle Théâtre Aleph. Il se trouve à la fin de la ligne 7 du métro, tout à l’autre coté de la ville et très loin du quartier dans lequel j’habite. Ce que je remarque en marchant vers le bureau du théâtre, à part des jolies fleurs qui commence déjà à ouvrir en abondance sur les arbres, c’est que le quartier semble moins pressé que le centre-ville. J’arrive tôt souvent pour ne pas avoir trop besoin de me dépêcher. Je suis très contente qu’il fasse légèrement plus chaud maintenant, et que le printemps soit évidement arrivé. Les immeubles d’appartements sont plus haute, mais les magasins sont plus petits et intimes. Si j’habitais à Paris, cela ne m’embêterait pas d’habiter dans ce quartier. On pense toujours que l’intérieur de la ville est mieux, mais ce que mon travail à Ivry-sur-Seine m’a appris, c’est que chaque banlieue a son propre identité aussi.

Je viens d’acheter un très bon roman qui a été écrit par Oscar Castro, le dramaturge chilien et directeur du Théâtre Aleph.  C’est moitié fiction, moitié histoire de sa vie, et je le trouve fascinant. Comme il m’a dit lorsque je lui ai posé le question sur la légitimité des histoires qu’il raconte dans le livre, « Tout, comme la vie, est presque vrai ». Je le lis chaque jour dans le métro. Bien qu’il soit un œuvre frictionnel, je pense qu’il va me servira bien quand je commence mon rapport du stage sur l’histoire du théâtre. Ce à quoi je pense en me promenant dans ce quartier, ce sont les personnages que j’ai rencontrés en travaillant ici et ce que je suis en train d’apprendre. Je constate que c’est un autre expérience de travailler dans le banlieue, et c’est un expérience que je suis reconnaissant d’avoir eu.

Like I’ve mentioned before, I currently work as an intern for a theatre in the suburbs of Paris called Théâtre Aleph. It’s located at the end of metro line 7, all the way at the other end of the city from the quarter in which I live. That which I notice while making my way towards the office, aside from the pretty flowers that have already began to open abundantly on the trees, is that this area seems much less rushed than in the center of the city. I often arrive early so I don’t have to rush too much. I’m very glad that the weather is a little warmer now and that spring has evidently arrived. The apartment buildings are much higher, but the stores are smaller and more intimate. If I lived in Paris, it wouldn’t bother me to live here. One tends to always think that the center is better, but  my work here has taught me that each banlieue has their own identity as well.

I just bought a very good novel which was written by Oscar Castro, the chilien playwright and director of Théâtre Aleph. It’s half fiction, half based on the true story of his life, and I find it fascinating. Like he told me when I posed the question on the legitimacy of the stories that he related in the book, « Everything, like in life, is nearly true ». I read it everyday in the metro. Even though it’s a fictional work, I think it well serve me will when I start my internship report on the history of the theatre. That at which I think while wandering in this quarter are the people I’ve met while working here and that which I am in the process of learning. I remark that it’s a different experience to work in the banlieue, and it’s an experience which I am grateful to have had.

À la fin de février, toutes les étudiantes de Hollins Abroad Paris ont voyagé en Provence. On a pris le train de Paris jusqu’à Avignon, ou on a visité le Palais des Papes, que j’ai trouvé très intéressant, à cause de son histoire complexe.

En visitant la ville Châteauneuf-du-Pape, on avais du temps libre pour explorer les ruines médiévales, qui étaient très bien conservés. En plus, la vue au sommet de la tour était vraiment magnifique.  Après une journée fatigante, on a pris le bus à Arles, et le lendemain, on a visité l’Amphithéâtre Romain, ainsi que le Moulin Castelas, un moulin à huile et oliveraie, ou mon amie a acheté une bouteille de l’huile pour notre mère d’accueil. En essayant d’être plus pragmatique, je n’ai acheté qu’un petit savon de bonne qualité.

Les deux derniers jours on a passé à Nice. On a fait beaucoup de choses ensemble, mais mon activité préféré était le déjeuner que j’ai pris avec une amie sur la plage. Au marché, nous avons acheté deux tomate, un avocat, et un morceau de mozzarella pour manger avec le pain de l’hôtel que nous avions gardé dans nos sacs. Nous nous sommes détendu en partageant des sandwichs délicieux, frais, et pas du tout cher. La vue était excellente, et j’aurais aimé bien y rester quelques heures en plus. En fait, j’aurais bien aimé rester à Nice tout le week-end. J’adore la mer, et même si je préférais habiter au nord en Normandie ou Bretagne, j’aimerais bien visiter le sud de temps en temps. C’est une région très belle et je voudrais y retourner un jour.

At the end of February, all the Hollins Abroad Paris students traveled to Provence. We took the train from Paris to Avignon, where we visited the Palais des Papes (Palace of the Popes), which I found very interesting because of its complex history. While visiting the town of Châteauneuf-du-Pape, we had some free time to explore the medieval ruins, which were very well preserved. Also, the view from the top of the tower was magnificent. After a long day, we took the bus to Arles, where we stayed the night. The next day, we visited the Roman Amphitheater, as well as an olive oil factory, where my friend bought a bottle for our host-mother. In trying to be more practical, I bought only a bar of high-quality soap.

The last two days were spent in Nice. We did a lot of things as a group, but my favorite activity was the lunch I had on the beach with a friend. At the market, we bought two tomatoes, an avocado, and some mozzarella cheese to eat with the hotel bread we kept in our bags. We relaxed while sharing a sandwich that were delicious, fresh, and not at all expensive. The view was excellent, and I would have liked to stay there for a few more hours. In fact, I would have liked to stay in Nice all weekend. I love the sea, and even though I would prefer to live in the north of France, like Normandy or Bretagne, I would like to visit the south sometimes. It’s a beautiful region and I would very much like to return one day.

 

stage de J-term

Comme j’ai déjà dit, j’ai fait un stage pendant le mois de janvier au Théâtre Aleph, un théâtre chilien en Ivry-Sur-Seine (dans la banlieue jusqu’au sud-est de Paris). J’aurais participé au programme à Tours, mais j’ai du rester à Paris à cause de mes cours de musique qui durent toute l’année scolaire. C’était une bonne expérience quand même, peut-être meilleur parce que maintenant j’adore travailler au théâtre. Bien que mon travail soit plutôt dans la communication, j’ai appris beaucoup de choses en ce qui concerne l’opération d’un théâtre en observant le travail de mes collègues.

Je suis allé au cours de théâtre du soir seulement pour regarder, et le directeur (qui ne pouvait pas rappeler mon prénom et qui m’appelle depuis le premier jour Mélanolalooni) m’a demandé d’emprunter ma guitare pour jouer au début du prochain cours. Je l’ai emprunté la semaine après, mais je ne savais pas que je jouerais sur scène devant toute la classe. Même si ça fait plusieurs années que je joue de la guitare, j’ai souvent peur de jouer devant un grand public. Malgré tout, c’est plutôt réussi. Après le petit concert, je suis devenu élève et j’ai joué un petit improvisation avec un autre partenaire. Je n’avais jamais fait d’interprétation avant, et c’est surprenant bien passé. Comme j’ai decidé de continuer le stage pendant le semestre, j’espère que j’aurai encore l’opportunité d’y participer.

As I mentioned before, I completed an internship in January at the Théâtre Aleph, a Chilean theater (in the suburbs just south east of Paris). I would have participated in the program at Tours, but I had to stay in Paris because of my music classes that last all school year. It was a good experience nonetheless, maybe better because now I love working in the theater. Even though my work is mostly in communications, I’ve learned a lot about theater operation from observing the work of my colleagues.

I attended an evening theater class just to watch, and the director (who couldn’t remember my name on the first day and always calls me Melanolalooni) asked me to bring my guitar to play at the beginning of class next time. I brought it the following week, but I didn’t know that I would play on stage in front of the whole class. Even though I’ve been studying guitar for awhile now, I’m often afraid of playing in front of a large crowd. Despite all that, it was for the most part a success. After the little concert, I became a theater student and I did a small improvisation with a partner. I had never done any acting before, and it went surprisingly well. Since I decided to continue the internship during the spring semester, I will hopefully have another opportunity to participate.

le fin du semestre

Je trouve incroyable que le fin du semestre approche aussi vite. Maintenant, je fais des préparations pour mes examens, et j’essaye de passer beaucoup de temps avec les autres filles parce qu’elles vont bientôt retourner aux États-Unis. Je suis désolée de ne les plus voir après le fin de ce semestre, mais je serai heureuse de rencontrer des nouvelles amies le semestre prochaine, et surtout de voir mes anciennes amies de Hollins.

Pour les vacances de Noël, je vais rendre visite à la famille de ma mère en Grand Bretagne. J’ai une cousine qui habite près de Londres, et je pense que je passerai quelques jours avec elle. Après ça, c’est probable que je vais aller à Cardiff pour rendre visite à mon grand-père. On va passer le Noël chez une de mes tantes. Je suis très contente de passer mes vacances de Noël avec ma famille britannique pour la première fois, même si que je trouve bizarre des les voir toute seule.

 I find it incredible that the end of the semester is approaching so quickly. Right now I’m preparing for my exams and trying to spend lots of time with the other girls because they will soon be returning to the United States. It’s unfortunate that I will no longer see them after the end of this semester, but I will be happy to meet new friends next semester, and especially to see my old friends from Hollins.

For Christmas vacation, I am going to visit my mother’s family in Great Britain. I have a cousin who lives near London, and I think I will spend a few days with her. After that, I will most likely go to Cardiff to visit my grandfather. We will spend Christmas at one of my aunt’s houses. I am very happy to be spending Christmas vacation with my British family for the first time, even though I find it very strange to be seeing them all alone.

Ce moins, je suis visité l’Opéra Garnier avec mon cours de l’architecture. La visite était très bien passé, et j’ai pris beaucoup de photos. L’immeuble est immense et les éléments décoratives de la façade sont incroyables. L’Opéra est devenu une de mes monuments favorites à Paris. Je le trouve intéressante parce que c’est un vrai temple de la musique et des beaux-arts. J’adore la grande salle  avec ses décorations en rouge et d’or bien sûr, mais je pense que mon élément préféré est le grand escalier.

Heureusement, ma famille d’accueil a invité ma camarade de maison et moi d’écouter un spectacle à l’Opéra le 6 décembre. Je dis écouter parce que les places qu’ils ont trouvé sont des places sans visibilité. C’est dommage de ne pas voir la scène et les acteurs, mais les places avec plus de visibilité nous coûterions beaucoup plus cher. C’était très sympa de nous inviter, et je pense que je serai  très contente d’écouter la musique quand même.

This month, I visited the Opéra Gagner with my architecture class. The visit went very well, and I took lots of photos. The building is immense and the decorations of the facade are incredible. It has become one of my favorite monuments of Paris because of its focus on music and the fine arts.  I like the Grand Salle (auditorium) of course, but I think my favorite room is the Grand Staircase.

Fortunately, my host family invited my housemate and me to listen to a concert at the Opéra on December 6th. I say listen because the seats that they found were seats without visibility. It’s unfortunate to not see the stage and the actors, but the seats with more visibility would have also been much more expensive. It was very kind for them to invite us, and I think I will be happy to listen to the music nonetheless.

Selon moi, suivant des cours hors de
Hollins est une expérience tellement unique. C’est facile à
organiser avec la directrice, et les cours sont complètement en
français avec des étudiants français ou internationales. Comme ma
spécialisation est la musique, je suis deux cours à l’École
Normale de Musique de Paris, une école très connue d’environs 1.100
étudiants près de mon appartement. C’est important que je
satisfasse des conditions pour la spécialisation en musique pendant
que j’étudie à Paris parce que les cours que j’ai besoin ne seront
pas disponible quand je me rentre chez-moi. Alors, au lieu de « Music
Theory I, II », je suis un cour de l’Analyse Musicale et un
cours de Solfège, ainsi que mes leçons de la guitare classique.

Je trouve que le niveau des étudiants
français est plutôt plus haut que celle des américains,
probablement parce qu’ils se spécialisent plus tôt dans leurs
études. C’est un généralisation, mais c’est vrai que les deux
systèmes d’enseignements sont très différents. Il y a des
avantages et des inconvénients de chacun. Même si que c’était un
peu difficile de m’adapter au début, j’ai déjà appris beaucoup et
j’ai fait quelques nouveaux amies aussi.

Malheureusement, à cause de mes cours
de la musique, je ne peut pas faire la programme à l’Institut de
Touraine à Tours en janvier. C’est dommage parce que j’avais envie
d’avoir une expérience dans une ville plus petite que Paris, mais
peut-être ça me permettra d’essayer une programme différent ou
faire un stage avec une musée ou un théâtre. C’est tellement
nécessaire que je consacre plus de temps pour les sessions de
répétition de mon propre instrument, et que je les considère comme
des préparations pour une carrière.

In my opinion, taking classes outside of the Hollins program can be an extremely unique experience. It is easy to organize with the director, and the classes are completely in French with French and international students. Because my specialisation is music, I’m taking two classes at l’Ecole Normale de Musique de Paris, a well-known school of about 1,100 students near my apartment. It’s important that I satisfy certain requirements for my music major while I am studying in Paris because the classes I need will not be available when I return home. Therefore, instead of Music Theory I and II, I’m taking a class in Music Analysis and Solfege, in addition to my lessons in classical guitar.

I find that the level of the French students is for the most part higher than that of Americans, probably because they specialize earlier in their studies. That’s a generalization, but it’s true that the two systems of education are very different. There are advantages and inconveniences to each.

Even though it was a little difficult for me at first, I have already learned a lot and have made a few friends as well.

Unfortunately, because of my music classes, I cannot do the program at the Institute of Tourraine in Tours this January. It’s a shame because I would have liked to have an experience in a city smaller than Paris, but maybe that will allow me to try a different program or do an internship with a museum or a theatre. It is extremely necessary that I consecrate more time to
practice my instrument and that I consider them as preparations for a career.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.